mon-veterinaire-de-garde.fr est un service de renseignements téléphoniques. Il est indépendant des sociétés du secteur vétérinaire.
Un vétérinaire disponible 24h/24

MALADIES COURANTES CHEZ LE CHAT

Contactez un vétérinaire pour votre chat

Appelez le 118 900 vétérinaire de garde disponible maintenant

service de renseignements téléphoniques vétérinaires

MALADIES COURANTES CHEZ LE CHAT

Le chat et le mal des transports
4.7 / 5 - votes

Les vétérinaires connaissent très bien les pathologies fréquentes chez le chat et sont là pour vous informer. Certaines maladies sont mortelles chez les chats. Alors, si vous constatez que votre chat n’est pas dans son assiette, qu’il a l’air en mauvaise santé, que sa peau est irritée, il vaut mieux consulter un vétérinaire. Il existe plusieurs façons de détecter les maladies les plus communes chez les chats. En tant que maître, vous vous devez d’être attentif au changement de comportement de vos animaux de compagnie. Le comportement d’un chat ainsi que son aspect physique sont d’excellents signes indicateurs de leur santé.

problèmes urinaires du chat

Problèmes urinaires du chat. Une situation qui peut dégénérer.

Les problèmes urinaires du chat sont fréquemment rencontrés en cabinet vétérinaire.

chat paralyse

Mon chat est paralysé

Un chat paralysé, en partie ou complètement, sans raison apparente, devient fréquemment une urgence vétérinaire.

Urgence vétérinaire chute chat

Mon chat est tombé par la fenêtre

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, les chats ne retombent pas toujours sur…

Chat respire difficilement

Mon chat n’arrive pas à respirer

Vous devez rapidement consulter un vétérinaire si votre chat respire difficilement.

maladies infectieuses du chat

Maladies infectieuses du chat

Les maladies infectieuses du chat peuvent avoir des conséquences dramatiques, et entraîner la mort.

Chat et mal du transport

Le chat et le mal des transports

Il est fréquent que votre chat subisse le mal des transports.

 

Santé du chat, poil terne et isolement des signes alarmants

votre chat est isolé

Isolement du chat

Chez les chats, les maladies fréquentes se traduisent par des symptômes inhabituels. Parfois difficiles à détecter, ces symptômes peuvent être subtils. L’état de la peau et du pelage de votre matou est à surveiller régulièrement. Un poil terne, moins beau et brillant que d’habitude peut être le signe que votre chat est malade. Si votre chat présente des croûtes ou des lésions sur sa peau, que celle-ci est d’une couleur anormale, (la peau d’un chat et soit rose, soit noire) vous devez l’emmener d’urgence chez un vétérinaire. Ces signes peuvent être les causes d’une infections.

L’animal ne peut pas exprimer ses soucis à voix haute comme l’homme. C’est dans leur comportement qu’il faut rechercher les signes d’une pathologie. Les chats malades ont tendance à être plus distants que d’habitude. Lorsqu’ils sont en mauvaise santé, les chats se cachent pour rester tranquille et ont tendance à devenir agressifs. Ce qui rend difficile le diagnostic d’une éventuelle maladie par le vétérinaire. Un chat qui présente de la fièvre est souvent atteint par un virus ou une des maladies virales courantes chez les animaux de compagnie. La fièvre est également signe d’une infection chez un animal.

Changement de comportement chez votre chat

Certains signes ne trompent pas. Si vous remarquez que votre chat présente des symptômes similaires à ceux listés ci-dessous, contactez immédiatement votre véto. Il a peut être contracté l’une des maladies fréquentes chez le chat.

  • Refus de s’alimenter
  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Constipation
  • Urines anormales
  • Léthargie
  • Obésité
  • Consommation d’eau excessive
  • Gencives enflées
  • Détresse respiratoire (halètement, toux)
  • Éternuements et nez qui coule
  • Oeil qui coule
  • Boiterie
  • Isolement
  • Dépression
  • Agressivité
  • Pelage terne
  • Fièvre
  • Sang dans l’urine

L’alimentation de vos animaux est également un bon indicateur de leur état de santé. Prêtez-y attention. Attention cependant, les vomissements d’un chat ne doivent pas vous alarmer dans tous les cas. Il n’est pas rare que le chat ingère de l’herbe puis vomisse. On appelle ce phénomène la purge. Un auxiliaire vétérinaire pourra vous renseigner sur ce phénomène naturel qui n’est pas considéré comme une pathologie.
Les problèmes de santé du chat sont multiples, tout comme les maladies existantes. La contamination par virus de ces animaux est fréquente.
En cas de troubles de santé chez le chat le mieux est de consulter votre vétérinaire traitant. Celui-ci pourra établir un diagnostic et fournir à votre animal un traitement adapté. Aussi, selon l’âge de votre chat, qu’il soit un chaton ou un vieux matou, les symptômes de la maladie ne seront peut-être pas les mêmes. En tout cas, rassurez-vous, car l’une des maladies les plus dangereuses, à savoir la rage, est très rare chez le chat. Bien qu’elle existe, la rage est plus fréquente chez le chien.

Insuffisance rénale, première cause de mortalité féline

urgence vétérinaire chez le chat

L’une des pathologies les plus courantes chez le chat est l’insuffisance rénale. Cette infection est caractéristique des troubles urinaires chez le chat. Elle touche particulièrement les chats âgés de plus de 10 ans. Les années passent et rendent l’organisme de votre chat moins résistant. L’insuffisance rénale du chat est une maladie chronique. Le diagnostic peut être délicat à poser pour un propriétaire étant donné que les symptômes sont peu visibles.

Cependant, on constate chez les chats atteint une augmentation de leur fréquence d’urine. Pourtant, votre vétérinaire peut détecter ce trouble de fonctionnement de l’organisme grâce à une prise de sang et une analyse d’urine. Le diagnostic est alors évident.
Non traitée à temps, une insuffisance rénale peut dégénérer.
Conséquences : Les reins ne fonctionnent plus normalement. Le sang n’est plus filtré correctement et votre chat se met alors à vomir fréquemment, perd l’appétit et l’énergie.
Pour combattre cette maladie chronique, l’un des traitements les plus efficace reste l’alimentation. Si votre chat est atteint, il faudra lui donner des croquettes adaptées.
Pour protéger votre chat de cette maladie, consultez régulièrement un vétérinaire. Dès que votre chat commence à prendre de l’âge, faites réaliser un bilan de santé annuel chez le vétérinaire. Les traitements sont plus efficaces sur un organisme encore peu atteint par les maladies.

Typhus du chat, un virus très contagieux

La panleucopénie féline est une maladie virale fréquente chez les animaux de compagnie tels que les chats. Extrêmement contagieux et très répandu, ce virus est à l’origine de nombreuses épidémies chez les chats.

L’infection au typhus provoque chez les chats de graves gastro-entérites dont l’issue est souvent la mort, en particulier chez les chatons. Si votre chat est atteint de violentes diarrhées ainsi que de vomissements il est peut être touché par cette pathologie. Votre vétérinaire confirmera le diagnostic à l’aide d’une prise de sang effectuée sur votre animal. En effet, l’une des caractéristiques du typhus est la baisse des globules blanc dans le sang de l’animal.

Le traitement pour combattre le typhus dépendra de l’état de santé de votre animal. Mais surtout de l’état d’avancée de la maladie. Votre vétérinaire commencera le traitement par une réhydratation complète (sous perfusion). Puis des anti-vomitifs et anti-diarrhéiques seront administrés au chat. Parfois l’alimentation sous sonde est nécéssaire. Dans ce cas, les animaux sont hospitalisés de façon à suivre un traitement complet.
 La meilleure prévention de cette maladie féline grave est la vaccination, qui s’avère très efficace. Sachez par ailleurs, que typhus est l’une des maladies transmissible à l’homme.

Pathologie virale des chats, le coryza

maladies infectieuses du chat

Chat atteint du coryza.

Chez les chats non vaccinés, la rhinotrachéite féline est une pathologie fréquente. Cette maladie connue du grand public sous le nom du virus du coryza s’apparente à la grippe féline.

D’origine virale, la maladie se transmet chez les chats par les sécrétions respiratoires. Les signes du coryza sont assez précis et facile à détecter. La toux, les éternuements fréquents et les écoulements nasaux de votre chat devraient vous alerter. Une conjonctivite est également possible.
Si la maladie n’est pas diagnostiquée à temps, elle peut évoluer en pneumopathie féline et engager le pronostic vital de votre chat. Le vétérinaire pourra poser un diagnostic précis à l’aide prélèvement. En analysant le sang ou les urines du chat, le vétérinaire pourra rendre son verdict et prescrire un traitement. Attention, il n’existe pas de traitement pouvant combattre le virus. Le traitement, ici vise seulement à soulager les symptômes inhérent à la cette pathologie.
La rhinotrachéite est fréquente chez les chats vivant en collectivité. Il peut vraiment être utile de vacciner votre chat pour lutter contre les épidémies de grippe féline. Mais attention, la vaccination n’est pas efficace sur toutes les souches de coryza. Parlez-en à votre vétérinaire, il est le mieux placé pour discuter vaccination du chat avec vous.

Calicivirose féline, une maladie très fréquente

La calicivirose féline

Votre chat est atteint de la calicivirose

La calicivirose est une maladie virale incurable. Autrement dit, il n’existe pas de traitement pour combattre la maladie. Mais un traitement de soutien est envisageable pour rendre la vie de l’animal atteint pus confortable et combattre les symptômes.

Très contagieuse, les chats se transmettent la maladie par contact direct. Une simple griffure la peau de votre chat par un animal infecté est suffisant. Au vue de la fréquente présence du virus chez les chats, le meilleur moyen de protéger votre animal reste la vaccination. Pour qu’il soit efficace, ce vaccin doit se faire par injections à une intervalle de rappel d’un an.

La maladie se manifeste par la présence d’ulcères buccaux, de fièvre et de problèmes respiratoires. Le chat atteint présente souvent des écoulements nasaux, oraux et oculaires. Si votre chat est fiévreux et que vous remarquez qu’il produit des sécrétions nasales et/ou orales et oculaires, emmenez le chez le vétérinaire tout de suite.
Même si votre animal est vacciné, gardez à l’esprit que certaines souches de la calicivirose sont très résistantes. Votre chat peut donc contracter cette pathologie même s’il est vacciné.

Contactez un vétérinaire au téléphone

Notre base de donnée spécialisée dans la santé animale est régulièrement mise à jour par notre équipe.

Nous vous fournissons les coordonnées d'un professionnel disponible 24h/24 et proche de chez vous.

Appelez le 118 900 Vétérinaire de garde disponible maintenant

Faire une demande gratuite par mail

Effectuez une demande d'information gratuite et obtenez les coordonnées de la structure adéquate par courriel.

ÉCRIVEZ NOUS

Attention : Nous donnons la priorité à la gestion de nos appels téléphoniques entrants.
Nos conseillers vous répondent en fonction de leur disponibilité. ( Délai moyen de réponse : 30 à 60 min )

Sida du chat, FIV et Leucose

Le Virus de l’Immunodéficience Féline (FIV) est une maladie mortelle et fréquente chez les chats qui vivent en extérieur. Le FIV est désormais connu sous le nom du SIDA du chat, car cette maladie a le même mode de fonctionnement que le VIH chez les hommes. La leucose féline quant à elle est un virus de la même famille que le FIV. Il est important de préciser qu’il n’y a aucun risque de transmission entre le chat et l’homme.

Symptômes du FIV

Votre chat est atteint du FIV

Le FIV s’attaque aux défenses immunitaires du chat. Ainsi, l’animal atteint par le FIV est plus fragile et moins résistant aux agressions extérieures.

Une première phase symptomatique survient environ 1 mois après la contamination. Elle se caractérise par un passage fiévreux, une fatigue marquée, et la présence de ganglions. Mais il est rare de réussir à détecter ces symptômes chez le chat.
S’en suit une phase asymptomatique qui peut durer des années. Ensuite, le virus finit par se manifester de façons plus spécifique. Le chat devient alors particulièrement fragile et est touché par d’autres maladies dont les symptômes prennent une forme grave. Alors votre animal peut présenter :

  • Fièvre
  • Inflammations
  • Augmentation des ganglions
  • Infections respiratoires multiples
  • Diarrhées chroniques
  • Amaigrissement
  • Insuffisances rénales

S’en suit l’affaiblissement généralisé du chat, qui conduit à la mort de l’animal. Concernant le diagnostic de la pathologie, il n’est possible que par la réalisation d’un test sanguin. Le vétérinaire prélève quelques gouttes de sang seulement. Le résultat se lit facilement et rapidement par votre vétérinaire.
Malheureusement, le FIV est une maladie incurable. Aucun traitement n’existe à ce jour. Il est impossible de combattre le virus. On peut seulement essayer d’améliorer le confort de vie du chat en traitant les symptômes. A ce jour, il n’existe aucun vaccination possible contre le FIV chez le chat.

Leucémie féline, maladie mortelle du chat

La leucémie féline

Votre chat est atteint de la leucémie

Maladie virale, la leucémie féline est une pathologie qui touche uniquement la population féline. Elle se caractérise par l’apparition de plusieurs tumeurs cancéreuses chez le chat. Cette pathologie peut être transmise de chat à chat, par le sang, le placenta, la salive et les urines.

Souvent les chat infectés sont touchés par un abattement général et une anorexie. Mais ces signes ne sont pas symptomatiques de la Leucémie féline.

Concernant les chances de guérison d’un chat porteur, tout dépend du stade de progression du virus. Si celui-ci n’a pas encore atteint la moelle épinière au moment de la prise en charge, le chat aura une chance de s’en sortir vivant. Des vaccins sont désormais disponibles pour lutter contre la leucémie féline, l’une des pathologies les plus mortelles et fréquentes chez les chats.

Parasites chez les chat, pathologies courantes

Votre chat a des tiques

Si vous êtes propriétaire d’un ou plusieurs chats, vous avez sans doutes déjà rencontré ces problèmes. En effet, la contamination et la transmission de petits parasites est fréquentes chez les animaux à poils, comme chez les chiens ! Le diagnostic de ces maladies parasitaires est assez facile et évident. Si votre animal à tendance à se gratter la peau, il est probablement infesté par les puces ! En revanche, les tiques sont plus difficiles à détecter étant donné qu’elle s’accroche à la peau du chat et se cache entre ses poils.

Puces, tiques, vers, ces parasites sont les causes de nombreux inconforts pour votre félin. Sans traitement, les tiques et puces peuvent provoquer des lésions sur la peau de votre chat, qui peut se gratter jusqu’au sang. Le problème d’une lésion à vif est qu’elle peut entraîner une infection de la peau du chat.

La contraction de parasites peut être évitée. En prévention, demandez à votre vétérinaire de vous faire une ordonnance de produits anti-parasitaires. Souvent, ces traitements sont efficaces contre les tiques et les puces. On les trouve sous forme de pipette ou de collier. Les pipettes contiennent un liquide à disposer directement sur la peau du chat. Veillez à bien écarter les poils afin de déposer la solution sur sa peau. Concernant les vers, vous pouvez vermifuger régulièrement vos animaux, en prévention. La vaccination anti-parasitaire n’existe pas encore.

Chat diabétique

Le diabète du chat

Votre chat est diabétique

Le diabète est une maladie chronique qui touche aussi bien les chats que les hommes. Le diabète fait parti des maladies bien connues de l’homme. Les chats atteint de diabètes souffre d’un appétit sans limite accompagné d’une perte de poids. Les infections urinaires sont elles aussi récurrentes.

Pour le diagnostic, votre vétérinaire commencera par établir une prise de sang et effectuer une analyse des urines de votre chat. Il existe plusieurs traitements pour contrer le diabète du chat. L’un d’eux passe par l’adoption d’un régime alimentaire adapté. Le second traitement possible, est l’administration d’insuline par le vétérinaire. L’insuline est une molécule bien connue des diabétiques. Elle s’administre par voies veineuses, directement dans le sang du chat (ou de l’homme). Les besoins en insuline chez les chats diabétiques différent selon l’âge, l’alimentation, le poids, le type de diabète etc. Votre vétérinaire procédera régulièrement à des analyses afin d’adapter le taux d’insuline à administrer à votre animal. Le traitement des chats diabétiques est possible. Ce traitement permet d’obtenir une vie confortable à votre chat ! Dans certains cas, les traitements à base d’insuline peuvent même être abandonnés !

service de renseignements téléphoniques

Contactez nous

Accessible 24h/24, 7j/7

Service accessible en permanence

Pertinence des informations

Base de données régulièrement
mise à jour et testée.

Simple & Rapide

Conseillers formés à
l'utilisation de notre base de données